Pashmina fibre has its origins in the CHANGTHANG region.

The latter occupies the southern part of the Union Territory of LADAKH and is located south-east of its capital LEH.

The Indian region of Changthang represents the western extension of the Tibetan plateau of the same name.

Covering an area of about 98,000 km2, Ladakh has about 135,000 inhabitants. Many Tibetans have settled here, especially in the central and eastern part of the region. The latter can be divided into two groups: the sedentary Tibetans, settled in villages along the rivers, and the nomadic Changpa shepherds who arrived in the 8th century A.D. and whose tents can be seen, set up in the middle of large arid expanses, tens of kilometres from the first village. 

Ce sont ces derniers qui élèvent les chèvres CHANGTHANGI, aussi connues sous les noms de chèvre « Tibétaine » ou chèvre « Pashmina ».

Ansari Pashmina - Origines géographiques de la fibre de Pashmina
Egalement appelé le « Petit Tibet », le Ladakh est une vaste région semi désertique froide de la Péninsule Indienne. Un des plus hauts plateaux habités du monde. Cette région reculée est dépositaire d’une myriade d’influences culturelles, religieuses et linguistiques de l’Inde continentale, du Tibet et de l’Asie centrale.

It is dominated to the north by the Karakorum Mountains and to the south by the Himalayas.

Une région majestueuse où se côtoient montagnes grandioses, et déserts froids, où les sommets enneigés font un clin d’œil à des lacs bleu ciel et dominent d’immenses vallées, où les glaciers sont les plus vastes après ceux de la région polaire, et où les paysages impressionnants nous apprennent l’humilité et nous invitent à la contemplation. 

Ansari Pashmina - Origines Géographiques de la fibre de Pashmina

A une altitude moyenne de 5300 mètres, les hivers y sont longs et rudes et enregistrent des températures négatives trois mois par an, de décembre à février (jusqu’à -30° à Kargil et -50° à Dras). Dans cette région aride balayée par des vents glaciaux, les précipitations sont rares (environ 50 mm par an). Les cours d’eau, les cascades et les lacs gèlent et la vapeur d’eau, glacée et cristalline, se transforme en une multitude de formes élaborées. 

Les températures polaires, les couches de glace et les chutes de neige fréquentes rendent cette région du monde particulièrement inhospitalière et inaccessible d’octobre à mai. Par temps clair et ensoleillé, lorsque les températures dépassent les 20°, le soleil est brûlant. Le taux d’aridité et l’absence de précipitations entraînent une végétation clairsemée et un paysage désertique régulièrement frappé par des tempêtes de sable.   

The main waterway in Ladakh is the Indus River, one of the seven sacred rivers of India, which gave the river its name, and whose source is at Mount Kailas in Tibet.

Le Ladakh possède également le plus grand lac naturel du pays le Pangong Tso. Avec ses 150 km de long et ses 4 km de large, son eau cristalline et ses milles nuances de bleu, le lac est un trésor naturel à 4.250 mètres d’altitude.

Malgré sa position géographique et son inaccessibilité, le Ladakh n’a jamais été isolé, notamment grâce aux liens commerciaux instaurés depuis des siècles avec les régions voisines du Kashmir, de l’Himachal, du Tibet, de l’Asie Centrale et du Sinkiang. Parmi les principales marchandises échangeée dans les marchés on trouve le Pashm, mais aussi sel, tapis, épices, souffre, perles, thé, abricots, etc…

Avec ses monastères isolés, ses hameaux pittoresques, son air pur et son atmosphère sereine, le Ladakh possède une beauté immaculée qui inspire le respect.